le distinguo du coach

Ô temps suspend ton vol écrivait Stéphane Mallarmé, je partagerai ici une mise en parallèle.
Parfois j’entends utiliser le terme de guerre, celui-ci me parait source de suspicion. Lorsqu’il y a guerre un état recherche in fine le non changement, frontières identiques, puissance inchangée. Ceci de façon à continuer de vivre comme avant. Voire faire toujours plus de la même chose et partant obtenir toujours plus du même résultat… Qui veut ignorer ce que cela donne ?

Au terme de guerre je préfère celui de crise, là où l’ancien résiste à laisser advenir le nouveau. Or  nous le savons tous, le monde est question d’équilibres finalement assez fragiles.
Si nous tournons notre regard vers la philosophie chinoise, le sinogramme qui traduit ce mot crise est composé de deux termes :
coaching crise
le premier (celui du haut) signifie danger et le second (celui du bas, le sens de l’écriture) signifie opportunité.
C’est en ce sens que je souhaite à notre espèce de poser une réflexion opportune et collective afin que ce qui puisse s’en suivre soit la fleur fécondée de son désir profond à s’élever en son Humanité. Si tant est que ce désir existe.
La question qu’il nous appartiendrait de méditer pourrait être Après, que changer en acte ?

Style switcher RESET
Color settings
Color1
Color2