ÉDITO COACH IN’ COACH

Nul n’est censé ignorer la loi du souffle. Point de vie sans le souffle aussi léger soit-il, sa régularité, son envahissement, son ubiquité, son partage … nous les vivants, qui que nous soyons, tous nous  respirons le même air. Tout vivant et le monde qui l’entoure est relié par le souffle, les humains, les animaux, les plantes… tous respirent. Si certains d’entre nous (les humains) sont restés sous l’influence de Ptolémée pensant être le centre du monde (entendre du monde du vivant) éradiquant (directement ou non) les espèces qui leurs sont étrangères d’autres ont suivi Copernic et sa révolution et comprennent que l’anthroponarcissisme est dépassé refusant une innoscience au coût incommensurable et d’une violence dégénérative. Il est temps, grand temps, de prendre soin, de s’ajuster au monde des vivants, d’avoir égard. Comme le suggère le philosophe Baptiste Morizot défendre une diplomatie inter-espèces, une théorie et une pratique des égards ajustés, d’inventer des règles d’une cosmopolitesse élargie afin que nous puissions continuer de Vivre Ensemble. Avant que par ab-sens elle ne devienne un obstacle peut-être mieux vaut-il considérer la question avec un grand sérieux systémique. Pour mémoire, souffler n’est pas jouer.

ACTUALITÉ

le distinguo du coach

le distinguo du coach

Plutôt 1 000 logos que 10 feuilles de plantes. Anecdote ou coup de semonce ? Dans son  livre d’un intérêt remarquable et au titre évocateur (Manières d’être...

EN SAVOIR PLUS ➤

guillemets Une relation suivie sur une période définie pour des résultats concrets et mesurables dans le respect de son propre rythme ’’

Style switcher RESET
Color settings
Color1
Color2